Une petite rétrospective des WUCC

Les WUCC se sont terminés le week-end dernier sous la tempête, la foudre, et des tonnerres d’applaudissements pour les finalistes. Mais malgré la cérémonie de clôture officielle, nous ne sommes pas tout à fait remis de l’événement. Sur la route vers Cincinnati nous avons partagé les histoires de quelques équipes qui prenaient la direction de l’Ohio cet été. Nous voulions saisir cette occasion pour revenir sur leur parcours, et les objectifs qu’ils ont atteint.

Donc, Mesdammes et messieurs, sans ordre particulier (en fait si, l’ordre alphabétique), les équipes qui nous avaient partagé leurs histoires :

Colorado

🔗 Lien vers l’interview

Après une solide performance dans les phases de groupes, Colorado a eu la malchance de rencontrer Amp (qui a vaincu toutes les équipes mixtes allemandes) relativement tôt dans les phases de qualifiction. Une série de défaites à l’universe les amené à une respectable 15e place, leur dernier match ayant été annulé (comme ceux de tant d’autres équipes) à cause de la météo.

Colorado avec un catch impressionnant et une belle célébration contre Amp

Flying Rabbits

🔗 Lien vers l’interview

Les Flying Rabbits, déjà « assez célèbres » en Europe pour leur incarnation du Spirit, sont maintenant mondialement connus après avoir confortablement remporté le SOTG dans la division mixte et clôturé la cérémonie finale avec une interprétation acapela de leur chanson « Rabbit Call ».

Les Flying Rabbits ont fondé leur équipe dans le but de remporter les Championnats du monde de 2018, et si vous ajoutez le Spirit à cette phrase, ils ont totalement accompli leur objectif!

Les Flying Rabbits conquérant les cœurs (et le Spirit) aux WUCC

Gentleladies

🔗 Lien vers l’interview

Avec une poule assez relevée, les Gentleladies n’ont peut-être pas obtenu le classement qu’elles espéraient, mais elles ont acquis une grande expérience en affrontant des adversaires non européens, tout en étant de plus en plus grillées par le soleil de l’Ohio. Elles cassent leur seeding avec une 31ème place, et vont certainement battre beaucoup de leurs rivaux européens une fois qu’elles se seront remises du décalage horaire.

Gentleladies dans un dernier point marathon contre Ellipsis

Hässliche Erdferkel

🔗 lien vers l’interview

Cette belle bande de Frekels a eu un tournoi absolument exceptionnel. Voulant jouer son meilleur Ultimate à chaque match, Hässliche Erdferkel reste invaincu jusqu’à sa défaite en quart de finale face à Amp. Ils sont restés absolument positifs en tant qu’équipe et ont montré au monde leur grand esprit « Hässlische » avec un score global de 11,11 au Spirit. Ayant regardé la fin de leur universe point en huitièmes contre Café de Luida, je suis plus impressionné que jamais par leur Spirit. Malheureusement, leur match tant attendu contre GRUT n’a jamais eu lieu, car il a été annulé à cause de la météo, donc les deux rivaux de longue date se partagent une 7ème place pour toujours. Jusqu’à ce qu’ils se rencontrent à nouveau …

Hässliche Erdferkel dans leur match contre IKU

Mainzelmächen

🔗 lien vers l’interview

Alors que les Mainzelmächen n’ont pas réussi à remporter tous les matchs qu’elles auraient voulues, elles se sont classées 4e du classement SOTG, ce qui représente la première place Européenne. A quel point est-ce que ça te parait krassgeil?! Leur tournoi a connu une fin malheureusement abrupte à cause de la météo de vendredi alors qu’elles en étaient à 6-8 contre leurs compatriotes des Seagulls. Nous parions que les Mainzelmächen sont plus motivés que jamais pour atteindre leur objectif de la saison de défendre leur titre de championnes d’Allemagne, en Allemagne cette fois.

Mainzelmächen face aux Gentleladies

OTSO

🔗lien vers l’interview

Prouvant qu’OTSO est réellement le meilleure OTSO qu’on ait jamais vu, notre pack d’ours finlandais a amélioré sa 34ème place à Lecco avec une 27ème place à Cincinnati.

Malheureusement, en raison des aléas tournoi, je n’ai pas pu prendre une photo d’OTSO aux WUCC, alors nous empruntons l’un des leurs 😉  Crédits photo: OTSO

Sesquidistus

🔗 lien vers l’interview

Bien que leur rêve d’être approché par un producteur inspiré par leur liste de lecture d’échauffement n’ait pas abouti, Sesquidistus a eu un incroyable WUCC. Avec une 23ème place commune, ils ont réalisé leur top 24, et avec une 5ème place au classement SOTG (avec un score moyen de 11.8), leur ambition de jouer le meilleur Ultimate tout en conservant un esprit exceptionnel est bel et bien atteinte.

Sesquidistus célébrant leur victoire contre Freakshow

Tchac

🔗 lien vers l’interview

Après avoir créé la confusion en avec une performance inégale au Windmill, Tchac a eu un incroyable WUCC. Ils nous avaient promis leur cri de mouette en défense et ils l’ont fait ! Ils ont aussi atteint leur objectif de terminer parmi les 12 premiers au classement général et de terminer parmi les deux premiers d’Europe avec une septième place combinée avec Bad Skid.

Tchac dans son match de quart de finale contre le futur champion Revolver

Wizards

🔗 lien vers l’interview

Les Wizards sont venus aux Worlds sans objectif de classement, même s’ils voulaient surtout finir au-dessus de leurs compatriotes, les Panthers de Bern. Les Wizards ont eu des mondiaux difficiles. Cependant, ils ont gagné les championnats de Suisse en Ohio dans ce qui était sans doute leur meilleure performance de la semaine. Si seulement tous leurs adversaires étaient des rivaux nationaux, ils pourraient sérieusement avoir gagné quelque chose !

Les points culminants de la semaine ont été centrés sur leur fidèle ami et supporter Penelope (sur la gauche en blanc) et sa romance avec Nigel (le ravissant panda rouge sur la droite). Pour plus de détails, consultez sa page: Penelope à Cincinnati.

Le supporters des Wizard Penelope (à gauche) et Nigel (à droite)

YAKA

🔗 lien vers l’interview

YAKA a été déçu de ne pas être dans le top 16 la semaine dernière, mais elles se sont montrées dignes terminant à la 17ème place dans une belle série de victoires. Des victoires qui incluaient une revanche de leur défaite 13-14 contre Fusion (CAN) par une victoire 15-9.

YAKA dans leur premier match contre Fusion

ZUF

🔗 lien vers leur interview

ZUF a connu une semaine fantastique en terminant à la 19ème place, gagnant à nouveau le championnat Suisse pour conclure. Elles voulaient jouer de façon cohérente, et c’est exactement ce qu’elles ont fait sous tous les points de vue. Elles ont battu Ellipsis, l’autre équipe d’Australie, dont les entraineurs ont félicité ZUF pour leur excellent jeu tout en notant que ZUF avait semblé quelque peu surpris de la façon dont elles  jouaient. C’est incroyable les hauteurs auxquelles les dinosaures un peu ambitieux peuvent grimper!

ZUF dans leur match de qualification contre Revolution

Nous voulons encore remercier ces équipes d’avoir  partagé leur temps et leur voyage avec nous. Bonne chance dans vos saisons post-WUCC et pour les nombreuses victoires  à venir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *