[Interview] Melissa Witmer nous parle de préparation physique pour l’Ultimate

Melissa Witmer est la fondatrice de The Ultimate Athlete Project, un programme de fitness développé spécialement pour les joueurs d’Ultimate. Elle nous a déjà fait le plaisir de partager quelques connaissances sur la préparation physique et le fitness dans ce blog.

A l’occasion de la réouverture de son programme The Ultimate Athlete project (UAP) cette semaine, nous l’avons invité dans nos colonne pour en savoir plus à propos d’elle, de ses expériences en fitness, de l’UAP et sur tous les autres projets dans lesquels elle est impliquée.

Tu peux lire les articles précédents ici :

Quelle fut ton premier contact avec la préparation physique? Et à partir de quand l’as-tu appliqué à l’Ultimate?

Comme beaucoup de joueurs aux USA, j’ai commencé l’Ultimate en arrivant à l’université, en 1996 à Virginia Tech. J’ai découvert l’entrainement musculaire au lycée avec l’équipe féminine de field hockey. J’ai adoré ça et je l’ai adopté dans mes habitudes de fitness bien avant de démarrer l’Ultimate. Ça n’est que bien plus tard que j’ai fait la transition vers un entrainement spécifique pour être plus performante dans ce sport.

C’est à l’université que j’ai commencé à m’entrainer spécifiquement pour l’Ultimate. J’ai quitté ma thèse en chimie sans vraiment avoir de plan B et j’ai décidé de faire ce que j’aimais pendant un an ou deux. J’ai passé un master en Kinesiologie et j’ai commencé à appliquer ce que j’avais appris à l’Ultimate. A l’université j’avais suivi des programmes qui n’étaient pas spécifiques, ça n’est que plus tard, après 30 ans, que j’ai mieux compris comment les athlètes doivent s’entrainer, et j’ai décidé de me donner une dernière chance de jouer au niveau élite.

J’ai passé beaucoup de temps entre 2010 et 2012 à étudier comment les athlètes professionnels s’entrainent. Ces études étaient bien plus approfondies que ce que j’avais vu pendant mes études, j’ai aussi eu la chance de m’entrainer dans un centre ou les athlètes professionnels de la NFL venaient. Mon contact avec des athlètes professionnels et leurs programmes confirmaient beaucoup des choses que j’avais apprises. Bien sûr, l’essayer moi-même fut la vraie confirmation. Tout en m’entrainant moins, je me sentais bien plus forte à la trentaine que lorsque j’étais étudiante.

La principale différence est la spécialisation et le timing des sessions. Il est difficile de comprendre à quel point un bon planning peut faire la différence jusqu’à ce qu’on le vive soi-même. L’idée derrière tout cela est de programmer ses séances pour une adaptation maximale plutôt que pour un résultat maximal. C’est ce qui nous pose des problèmes car quand des athlètes commencent l’UAP ils ont le sentiment que c’est trop facile. N’importe qui peut faire de grosses sessions, mais il n’est pas donné à tout le monde de planifier un entrainement cohérent sur une longue période. L’UAP se concentre principalement sur un entrainement efficient et pas sur la sensation d’avoir travaillé dur.

Quel était ton objectif principal en démarrant l’UAP?

L’UAP a été construit pour améliorer la manière dont les joueurs s’entrainent pour l’Ultimate. D’une manière générale, ils ont l’habitude de passer beaucoup de temps à l’entrainement, mais malheureusement pas assez sur les éléments qui sont spécifiques à notre sport, ce qui fait perdre beaucoup de potentiel.

L’UAP n’est pas la solution parfait à 100%, le graal est de travailler avec un coach en préparation physique sur plusieurs années.

Ce que je fais aujourd’hui c’est de proposer un système qui permet aux athlètes de s’entrainer d’une manière bien plus efficace que ce qui est fait généralement. Je propose une solution pratique et efficace pour un dixième du prix d’un préparateur physique.

D’aprés toi, quelles sont les principales erreurs que font les joueurs qui préparent leurs propres entrainements physiques? Quels sont les points sur lesquels ils ont tendance à focaliser, ou à oublier?

Les erreurs les plus fréquentes sont :

  • Trop de volume d’entraînement
  • Prioriser l’endurance à la puissance
  • Trop peu de spécialisation (essayer d’améliorer tout d’un coup)
  • Décider d’améliorer sa force mais finalement choisir un programme qui ne la travaille pas vraiment

Mais le plus gros problème reste de ne pas avoir de plan. Les athlètes ont peu d’idée sur comment préparer un entrainement à long terme, et comment pourraient-ils ? C’est difficile ! C’est pourquoi certaines personnes passent plusieurs années à étudier la préparation physique. Ce que l’UAP fait de mieux c’est de dire aux athlètes ce qu’ils doivent faire et quand ils doivent le faire pour leur permettre de se focaliser sur leur entrainement et sur toutes les autres choses qu’ils ont à faire pour devenir de meilleurs joueurs.

L’UAP est adapté aux besoins spécifiques des athlètes, et convient à tous les niveaux, mais comment est-ce que celà fonctionne? Comment le programme s’adapte-t-il à tous les joueurs?

L’UAP est un système basé sur de solides principes scientifiques. Peu de joueurs d’Ultimate ont eu la chance d’avoir des préparateurs physiques qui leur écrivaient des programmes spécialisés, ce qui fait que quel que soit le niveau, les joueurs restent novices dans le domaine de la préparation physique. C’est pourquoi l’UAP fonctionne pour à peu près tout le monde. En réalité il tend à mieux fonctionner pour les gens qui ont déjà le plus d’expérience en préparation physique. Les athlètes d’expérience ont déjà l’habitude de dédier du temps à leur préparation et l’UAP leur permet juste de mieux focaliser leurs efforts.

Je ne dirais pas que l’outil est customisable aux besoins spécifiques d’un joueur. Il est customisable en fonction des disponibilités. L’UAP n’est pas un outil personnalisé, si un athlète a besoin d’une attention spécifique, ou d’une modification du à une blessure, nous proposons l’option payante de consulter une spécialiste en la personne de Ren Caldwell de Ren Fitness. Elle connait bien l’UAP et est très compétente pour aider les joueurs à résoudre ce type de problèmes. Ren et moi sommes aimons vraiment travailler ensemble et c’est un plaisir de l’avoir au sein de l’UAP pour répondre aux question des membres quand elle peut, et les aider à individualiser leurs séances quand ils en ont besoin.

Les inscriptions à l’UAP ont ouvert Lundi 9 Octobre? Pourquoi faire démarrer les inscriptions à ce moment-là et sur une période limitée?

Dans le passé l’UAP ouvrait pendant une semaine à différents moments dans l’année. La raison pour laquelle nous le fermions le reste du temps était pour montrer aux joueurs que l’UAP est un projet à suivre à long terme. On ne voulait pas que les joueurs s’inscrivent 8 semaines avant le début de la saison. Faire démarrer tout le monde en même temps nous a permis de mieux gérer la relation avec nos membres.

Cette année nous faisons les choses différemment. L’UAP sera ouvert pendant plusieurs mois. Nous espérons que cela permettra aux membres de démarrer quand ils sont vraiment prêts à s’entrainer. L’UAP a plus de ressources cette année pour aider les membres. Nous espérons que ce changement sera positif pour tout le monde. Il se pourrait que les inscriptions s’arrêtent de nouveau en février, quand on se rapproche de la saison.

Tu as démarré l’UAP en 2011, comment a-t-il évolué depuis?

Les principes de l’entrainement physique n’ont que peu changé depuis 2011. L’UAP n’utilise que des méthodes validées scientifiquement à chaque fois que cela est possible. Nous ne changeons donc pas les programmes en fonctions des nouvelles modes. Par contre chaque année nous faisons des améliorations qui rendent l’UAP plus facile à utiliser ou qui aide les athlètes à mieux comprendre les principes fondamentaux sur lesquels sont basés leurs entrainements. Nous essayons plusieurs améliorations chaque année pour voir celles qui sont les plus pertinentes.

Les changements à venir concernent des modules que nos membres pourront utiliser pour légèrement personnaliser leurs programmes. Par exemple l’année dernière nous proposions des programmes plus orientés pour le beach. Cette année nous proposerons des modules pour l’indoor. Nous pourrions aussi lancer des modules pour ceux qui veulent améliorer leur mouvement de course. Il y a bien sur des tas d’autres idées, mais il nous faut valider auprès de nos membres quelles sont les plus pertinentes.

La plus grosse innovation que nous voudrions apporter est le développement d’une app qui permettrait aux athlètes de sauvegarder leurs séances sur leur téléphone. Ce projet est toujours à l’état d’étude donc je ne veux pas trop m’avancer dessus. A long terme notre but serait de permettre aux athlètes d’utiliser leurs propres données pour adapter leurs entrainements.

Tu es reconnue pour ton travail sur la préparation physique pour l’Ultimate avec l’UAP, mais travailles-tu sur d’autres projets en ce moment?

Notre dernière aventure est l’Utimate Skills Project qui propose aux joueurs d’améliorer leur jeu. J’ai rassemblé certains des meilleurs coachs d’Ultimate dans le monde pour créer des modules que les joueurs peuvent faire pendant une à 2 heures par semaines, seuls ou avec un coéquipier.

Pour tous ceux qui se demandent quelle est la différence entre des joueurs intermédiaires et l’élite, l’Ultimate Skills Project est ce qui peut vous aider à passer au niveau supérieur.

En dehors des US, nous sommes plus connus pour nos ressources de coaching de l’Ulty Results Coaching Academy. Chaque année depuis 2013, nous avons rassemblé les meilleurs coachs pour une conférence annuelle en ligne. Nous sommes en train de créer un petit, mais passionnés, coachs dans notre URCA Classroom. Pour ceux qui voudraient voir ce qu’on a a offrir, nous avons justement fait un package de certains des contenus les plus intéressants de l’URCA sur les dernières années qui couvrent ce qu’un coach devrait connaitre à propos de notre jeu.

Merci Melissa pour ton temps.

L’Ultimate Athlete Project et l’Ultimate Skills Project acceptant en ce moment de nouveaux membres.

L’Ultimate Athlete Project propose un programme complet de préparation physique développé spécialement pour la performance des joueurs d’Ultimate frisbee. Tu peux choisir des séances allant de 2 à 6 heures par semaine pour être au meilleur de sa forme au moment voulu.

L’Ultimate Skills Project propose des entrainements à faire 1 à 2 heures par semaine. Choisi la compétence que tu as besoin de travailler et avance à ton propre rythme.