Histoire des Crampons d’Ultimate : Partie 5

Chez TOKAY, on aime vraiment les crampons. En attendant le lancement des nôtres, jetons un coup d’œil à leur histoire fascinante.

PARTIE 1 – Le savoir-faire des cordonniers (de la première apparition des chaussures de football au début du XX° siècle)
PARTIE 2 – La genèse des marques (la première moitié du XX° siècle)
PARTIE 3 – L’innovation après-guerre (développement des crampons depuis 1940)
PARTIE 4 – Règles, régulations et industrie
PARTIE 5 – Les premiers crampons d’Ultimate

Cover Picture Source: Kijiji

PARTIE 5 – LES PREMIERS CRAMPONS POUR L’ULTIMATE

L’Ultimate célèbre son 50e anniversaire cette année. Et pendant la majeure partie de cette histoire, nos joueurs ont utilisé des chaussures conçues pour d’autres sports. Cela est resté le cas pour les trois premières décennies du sport, jusqu’à ce que Brett Price a lancé Gaia en 1998.

En tant que fondateur de la première entreprise à concevoir et à fabriquer des crampons spéciaux pour l’Ultimate, nous avons consulté Brett pendant la recherche et la conception de nos propres crampons TOKAY. Au départ, il nous a simplement conseillé d’abandonner l’idée. Mais une fois qu’il a compris que Robin était vraiment sérieux au sujet du projet, nous avons parlé plus longuement des avantages, des inconvénients, des tenants et aboutissants de la chaussure d’Ultimate.

Notre série sur l’histoire des crampons d’Ultimate serait incomplète sans une entrevue avec l’innovateur des chaussures d’Ultimate. Donc, sans plus tarder, nous vous présentons: Brett Price!

Qu’est-ce qui t’a amené à démarrer Gaia? Et à une époque où jouer pieds nus était apparemment assez courant, qu’est-ce qui a motivé la décision de faire des crampons pour l’Ultimate?

J’ai commencé à jouer en 1996 et j’ai été immédiatement accroché. Je souhaitais me lancer dans l’entreprenariat. L’ultimate devenait très populaire à Vancouver, la ligue était florissante, mais personne ne savait quel type de chaussures acheter. J’ai commencé GAIA en 1998 en mettant l’accent sur le développement de chaussures spécifiques avec des vêtements et des accessoires entièrement personnalisés pour défendre le développement et la croissance du sport.

Nous avons commencé à sponsoriser certains des meilleurs clubs et équipes nationales et, grâce à notre partenaire de distribution (Jump and Reach, Heiko Kissling), nous avons sponsorisé les championnats du monde d’Ultimate et Guts 2000 à Heilbronn. C’était un tournoi heureux car c’est aussi là que j’ai rencontré ma future femme qui était une spectatrice locale (qui a également commencé à jouer au final après avoir vu l’évènement).

Jouer pieds nus sur l’herbe n’a jamais été courant, même si on peut le voir de temps en temps. L’Ultime est assez unique dans les contraintes qu’il impose aux pieds et au corps en général, à cause des mouvements latéraux rapides avec des arrêts et des départs. Nos chaussures essayaient d’améliorer les performances mais aussi la sécurité et le confort.

L’Ultimate à cette époque était rarement joué sur des champs bien entretenus, l’herbe était longue, et il y avait beaucoup de trous et de variabilité, c’était assez dangereux en fait. Ces conditions de terrain étaient très différentes de celles du football et du football américain. Nous avions donc besoin de chaussures uniques pour notre sport. Une grande partie de ces raisons s’appliquent encore.

Crampons GAIA
(ltr) Ion Sky – Femmes, Ion Flame – Homme, Ion Vapour – Unisexe, et la G4
Source : Brett Price et Zasu

Comment les objectifs visaient-ils à améliorer les performances, la sécurité et le confort des joueurs lors de la conception des crampons de Gaia?

Ceci a été réalisé grâce à des crampons plus mordants, un meilleur support au milieu du pied et au talon et une tige 3/4 qui supportait la cheville sans la bloquer.

La semelle extérieure en polyuréthane était dotée de crampons longs et pointus. Alors que la longueur des crampons était suffisamment grande dans les herbes longues et humides, le mordant signifiait qu’ils accrochaient dans un sol ferme et ensoleillé.

Nous avons dessiné nos crampons ronds afin qu’ils puissent pivoter dans l’herbe et ne pas créer bloquer la cheville et le genou lors des changements de direction rapides. La partie supérieure offrait un soutien supplémentaire sans isoler la cheville… ce qui aurait augmenté les contraintes sur le genou.

La semelle et le talon doivent aussi être très rigides et imperméables pour que les chaussures ne se dégradent pas sous la pluie et la chaleur. Il est essentiel que les joueurs sèchent leurs chaussures immédiatement après usage…n’oubliez jamais de retirer vos semelles pour sécher l’intérieur! Un bon entretien te permettra de faire durer tes crampons plus longtemps.

De ta propre expérience, quelle est la caractéristique la plus importante des crampons d’Ultimate? Et que conseillerais-tu aux gens de choisir pour leurs crampons?

Il y a quelques éléments très importants. Assure-toi que tes chaussures te vont bien et que tu en prends soin. Ne les stocke pas mouillés, et ne marche pas sur l’asphalte avec… cela maintiendra la partie supérieure / la semelle intermédiaire forte et rigide et les crampons pointus. Lorsque les crampons sont trop arrondis ou que la tige est trop rugueuse, il est temps de les remplacer. Utilise des crampons jusqu’à ce que leur performance se dégrade, pas jusqu’à ce qu’ils ne pourrissent à tes pieds!

Crampons GAIA Endura
Source : Gear Trade

Comment les crampons ont-ils évolué au fil des ans?

Nous avons lancé les chaussures dès le début, bien qu’il ait fallu de nombreuses années pour qu’elles atteignent quelque chose dont nous étions vraiment fiers. Nous avons eu 3 modèles, un top masculin, un top féminin et un modèle unisexe moyen de gamme.

Nous avons commencé avec la Strike (hommes) et la Sky (femmes). Les originaux étaient en cuir et super confortables, mais le cuir s’étire et retient l’eau, nous avons donc opté pour des tiges synthétiques. L’Endura était en synthétique mais c’était la même chaussure.

La G4 était une avancée majeure, nous avons changé la semelle extérieure pour notre propre semelle que nous avons développée en Italie un renfort talon beaucoup plus rigide. Les chaussures étaient beaucoup plus rigides, plus légères et n’absorbaient pas l’eau comme les modèles d’origine.

La distribution était un défi majeur car le commerce électronique en était encore à ses débuts et tout le monde n’était pas aussi à l’aise avec l’e-commerce qu’aujourd’hui. Les crampons de Gaia étaient appréciés et les joueurs en parlent encore avec nostalgie.

Donc, ce qui a conduit à la décision de mettre fin à la production?

En 2008, nous avions intégré nos opérations et nous dépendions donc de notre usine de production. Mais pendant la crise bancaire aux Etats-Unis, les banques nous ont demandé de rembourser le prêt de l’usine en urgence, ce qui nous a fait perdre l’accès à nos moyens de production. Ils ne nous ont jamais prévenus qu’ils étaient en difficulté et nous avons donc perdu notre capacité à produire… et par conséquent notre entreprise.

C’étaient des jours sombres et quelques personnes ont perdu de l’argent à cause des actions de cette usine. Après environ six mois à panser mes plaies, j’ai relancé GAIA en tant que marque plus ciblée. Notre nouvelle orientation a été excellente pour nous, le produit est aussi bon qu’il ne l’a jamais été avec une précision de plus de 99% (c’est-à-dire pratiquement aucune erreur) et nous n’avons pas expédié de commande en retard depuis près de 10 ans. Les choses se passent vraiment bien ces jours-ci.

Crampons GAIA Vapor
Source : LetGo

En 2009 quand tu as redémarré la marque, si tu avais retenu une leçon, c’était laquelle?

La plus grande leçon. Hmm. Dur. Il est certain que le focus est important, nous avions l’habitude d’essayer et de tout faire, de voyager dans le monde entier, de frapper tous les événements, de faire en sorte que chaque produit et chaque marché soient imaginables. Maintenant, tout est plus facile et meilleur. C’était une aventure sauvage et amusante, beaucoup d’expérience (s) que je n’aurais pas eu si j’avais emprunté la voie sûre dès le début.

Quels étaient les temps forts de cette première période au cours de laquelle Gaia a produit des crampons?

Il y a certainement eu des temps forts et des temps plus faibles, la grande majorité des joueurs / clients étaient très raisonnables et nous ont apporté un grand soutien tout au long de notre parcours. Cependant, il y avait certainement des attentes irréalistes sur presque tout. Ils ne se rendaient pas compte à quel point les joueurs d’Ultimate sont durs avec leurs crampons et ils s’attendaient à ce qu’ils soient performants pendant une décennie… alors que ce n’est vraiment pas une possible pour n’importe quelle chaussure de sport, d’Ultimate ou pas. Nous avons également reçu plusieurs retours parce qu’ils ont “explosé”, mais lorsque nous avons sorti les semelles intérieures, elles étaient littéralement recouvertes de moisissure verte… une expérience scientifique complète! Comme je l’ai déjà mentionné, il est essentiel de garder vos chaussures au sec au maximum.

Mais il y aussi a beaucoup de points forts, c’est formidable de voir vos crampons sur les meilleurs joueurs faire des choses incroyables avec. Il y a beaucoup d’interactions personnelles avec les joueurs et surtout de prendre le temps de parler avec les clients sur le développement d’un équipement clé.

Que fais-tu maintenant? Quelle est ta nouvelle aventure?

GAIA se porte bien et nous avons une autre marque appelée Kazoom Cycling, des vêtements de cyclisme sur mesure pour la route et la montagne. Bon fit, tissus et service livrés à temps. Venez jeter un coup d’oeil!

Merci Brett d’avoir pris le temps de parler avec nous de GAIA et de ses crampons historiques!

L’Histoire des crampons d’Ultimate : Partie 4

Chez TOKAY, on aime vraiment les crampons. En attendant le lancement des nôtres, jetons un coup d’œil à leur histoire fascinante.

PARTIE 1 – Le savoir-faire des cordonniers (de la première apparition des chaussures de football au début du XX° siècle)
PARTIE 2 – La genèse des marques (la première moitié du XX° siècle)
PARTIE 3 – L’innovation après-guerre (développement des crampons depuis 1940)
PARTIE 4 – Règles, régulations et industrie
PARTIE 5 – Les premiers crampons d’Ultimate

PARTIE 4 – RÈGLES, RÉGLEMENTATION ET INDUSTRIE

Jusqu’à présent dans le développement des crampons, nous avons vu la transformation de bottes de travail en cuir lourd en chaussures de performance de plus en plus légères, synthétiques et spécifiques à chaque sport. Ils sont maintenant sur le point de se colorer…

Incolore

A la base, les crampons étaient de deux couleurs: noir ou marron. Mais l’Ultimate ne serait pas l’Ultimate sans un peu (ou beaucoup trop) de couleur. L’introduction de couleurs alternatives dans les années 1970 peut donc être considérée comme un développement exceptionnellement important dans l’histoire des crampons d’Ultimate. La première couleur alternative? Un manque de couleur.

Les crampons blancs de Hummel
credit: footy boots

En 1970, Alan Ball est entré sur les terrains avec une paire de crampons de football blanc. Les crampons blancs faisaient partie d’une tentative de la marque allemande Hummel de se démarquer alors qu’ils tentaient de gagner une part plus importante du marché britannique. Ironiquement, pour le match dans lequel Ball devait lancer les crampons blancs de Hummel, Hummel fût incapable de fournir à Ball le type de crampons dont il avait besoin. Par conséquent Ball a joué avec ses propres crampons adidas peints en blanc avec les chevrons de Hummel. Malgré cette tromperie, le coup publicitaire a été un succès. Le commentateur du jeu a fréquemment fait mention des crampons de couleur atypique de Ball et de nombreux plans rapprochés ont été fournis à l’auditoire de la télévision. Les ventes de Hummel au Royaume-Uni ont doublé le jour suivant, et peu de temps après, Hummel a fourni à Alan Ball de véritables crampons Hummel blancs. Après le succès de Hummel, les couleurs atypiques se faufilent lentement sur les crampons et finissent par s’enraciner au milieu des années 90 alors que des crampons jaunes et dorées font leur entrée.

En plus de lancer (le manque de) couleur dans les crampons, Alan Ball a également été l’un des premiers joueurs à être utilisé par un fabricant pour promouvoir sa marque. Pour la première fois dans l’histoire du football, des joueurs individuels étaient parrainés par des fabricants, un mouvement qui est devenu plus courant dans les années 90.

Les crampons blancs ont été portés au moins un an plus tôt dans le football américain, avec Joe Namath des New York Jets remportant le Super Bowl 1969 tout en portant des crampons Riddell blancs. Cependant, le livre de règles de la NFL a été incroyablement limitatif en ce qui concerne la couleur des crampons du joueur. Toutes les couleurs des chaussures sont limitées aux couleurs primaire, secondaires et tertiaires déterminées par l’équipe; et les équipes ont principalement deux choix pour la couleur de base : blanc ou noir. Cette règle a été assouplie l’année dernière, permettant finalement aux joueurs de choisir également des crampons dans la couleur de l’uniforme principal ou secondaire de leur équipe. La ligue permet même aux joueurs de porter les crampons qu’ils veulent avant le match. une liberté fortement restreinte par des mises en garde:

  • ils ne peuvent pas exprimer des opinions politiques;
  • dire quelque chose d’offensant,
  • ou afficher un logo n’appartenant pas aux marques sanctionnées de la ligue.

Malgré la liberté relative de design et de couleur offertes par la NFL pour les crampons d’avant-match et de jeu, les règles restent restrictives et les joueurs sont régulièrement sanctionnés pour avoir enfreint les règles.

Autres règles

Les crampons colorés de football / Ultimate

Le football n’a actuellement aucune règle concernant la couleur des crampons et semble même n’avoir qu’une seule règle concernant les chaussures tout court : les crampons portés ne doivent pas être dangereux. Compte tenu de l’imprécision de cette règle, les ligues procèdent à des vérification d’avant-match par les arbitres des crampons des joueurs. Les limites de ce qui est autorisé et interdit sont fréquemment discutées sur les forums Internet et la conclusion est souvent de demander simplement à la ligue dans laquelle les crampons seront portés.

 

Certaines ligues n’autorisent pas les crampons en métal alors que d’autres n’ont pas cette politique. Malgré ce que la ligue peut permettre, la décision finale revient à l’arbitre qui devrait faire une vérification avant le match pour s’assurer que tous les crampons sont sécurisés. Nombreux sont ceux qui vérifieront qu’aucune partie n’est devenue tranchante et donc dangereuse pour les autres joueurs, l’aiguisage des crampons étant un effet secondaire assez commun des joueurs marchant avec leurs crampons sur des surfaces en béton.

Les règles d’Ultimate

L’Ultimate a une position similaire au football en ce qui concerne les chaussures, avec des règles limitées. Mais alors que le football s’appuie sur un arbitre pour décider si une paire de crampons particulière peut être porté, Ultimate fournit quelques détails supplémentaires et permet aux joueurs de prendre eux-mêmes cette décision. Au moins dans l’annexe 2017 de WFDF Rules of Ultimate, les chaussures semblent même facultatives …. Ou peut-être la ligne disant que les joueurs « peuvent porter des chaussures ou des bottes » (WFDF Rules of Ultimate 2017 Annexe v2.1 Annexe C11.1) ne donne qu’un choix entre chaussures ou bottes. Mais malgré le fait d’être une entreprise de chaussures spécifiquement pour l’Ultimate, nous préférons l’interprétation dans laquelle les chaussures sont facultatives.

Règles de la chaussure: WFDF Rules of Ultimate 2017 Annexe v2.1

Ce document est un ensemble de règles supplémentaires à utiliser lors des événements WFDF sur herbe, comme les Championnats du Monde Ultimate Club qui se déroulent cet été. Ces règles ne s’appliquent donc pas nécessairement aux événements non-WFDF.

Dans l’annexe C susmentionnée, les règles concernant les chaussures (éventuellement facultatives) vont jusqu’à spécifier que les montants et les crampons ne doivent pas dépasser de plus de 20 mm ou avoir des bords tranchants. Merveilleusement, il est précisé à l’annexe C que «les chaussures n’ont pas besoin d’être assorties de quelque façon que ce soit». Fais péter les arc-en-ciel!

Règles de la chaussure: Règlement officiel de WFDF des annotations officielles 2017

Les annotations officielles servent de document complémentaire aux règles d’Ultimate 2017. Le document Annotations officielles existe afin d’aider les joueurs à interpréter correctement le document de règles.

Contrairement à l’annexe mentionnée ci-dessus, les règles WFDF de l’ultimate 2017 et les annotations officielles s’appliqueront à tous les tournois qui utilisent le jeu de règles WFDF. Bien qu’aucune mention directe de chaussures ne soit faite dans le document de règles lui-même, les annotations officielles ont quelques directives utiles pour aider les joueurs à déterminer si leurs chaussures sont appropriées. Les annotations officielles précisent que «les crampons métalliques, les crampons longs et les crampons à bords tranchants ne sont pas autorisés sur les chaussures.» Les crampons d’une longueur supérieure à 20 mm, comme indiqué en annexe, sont vraisemblablement trop longs.

Règles de la chaussure: USAU 11ème édition Règles

Les règles de chaussures de USAU sont encore plus courtes. Dans IV.C, nous lisons: « Crampons avec des parties dangereuses; comme des crampons de baseball métalliques, des crampons d’athlétisme ou des crampons usés ou brisés avec des bords tranchants; ne sont pas permis. »

A la recherche des bords pointus

Game Advisor à WU24 2018

recadrage de la photo originale de Juliette Sanseigne pour FOCUS Ultimate

Quelque chose que ces trois ensembles de règles visent à la sécurité des joueurs. Et tandis que les détails diffèrent un peu, ils ont tous le même message général : si vos chaussures ou crampons sont dangereux pour quiconque, ne les portez pas.

Tous ces trois ensembles de règles imposent également la responsabilité de veiller à ce que les règles de leurs chaussures soient appliquées aux joueurs eux-mêmes. La seule mention des chaussures dans le manuel de l’USAU Observer et dans le manuel WFDF Game Advisor se présente sous la forme d’exigences de code vestimentaire pour les officiels eux-mêmes qui sont étonnamment similaires. Les observateurs et les game advisors doivent porter des crampons (les chaussures type turf sont des crampons). Les bases de couleur noire sont recommandés et pour les observateurs, ils sont requis pour les jeux retransmis.

Règles sur les chaussures : addendum de l’AUDL

L’ensemble de règles qui se rapproche le plus du football en termes de contrôles d’équipement est l’AUDL, mais même ici les officiels ne sont pas tenus d’inspecter les crampons pour assurer la sécurité des joueurs, ils peuvent simplement vérifier s’ils le souhaitent. Conformément aux règles de l’USAU, l’AUDL appelle spécifiquement les crampons de baseball et les crampons de piste comme des chaussures qui «peuvent potentiellement causer des blessures à un adversaire» (3.3 Inspection). Ils ajoutent aussi des chaussures de golf.

Parlons de crampons

Au football et à l’Ultimate, des règles limitées concernant les chaussures sont en place pour protéger la sécurité des joueurs. Et tandis que les discussions sur la sécurité des joueurs d’Ultimate se concentrent souvent sur des jeux dangereux plutôt que sur des chaussures, les discussions sur la sécurité des joueurs dans les crampons de football se concentrent souvent sur les chaussures et les crampons en particulier. Nos recherches ont permis de dégager deux principaux sujets de préoccupation, bien qu’ils soient étroitement liés: le matériau du crampon, et sa forme.

Comme mentionné précédemment, les crampons s’aiguisent souvent au fil du temps en raison de leur utilisation inappropriée, comme les porter sur des surfaces en béton. Mais ce processus peut également arriver à certains plastiques moins chers simplement par l’utilisation sur des terrains de sable avec quelques cailloux dans le sol. Les matériaux de semelle de haute qualité sont donc importants pour éviter l’usure dangereuse de vos chaussures.

Des crampons coniques aux crampons à lames, et retour aux coniques
adidas Predator en 1994, 1996 et 2012
credit: soccer.com

En 1996, les crampons laminaires ont été introduits pour la première fois sur les terrains, en particulier sur la troisième génération de crampons Predator adidas: Predator Touch. Ces crampons étaient dotés de la nouvelle semelle «Traxion» de Johnston, une plaque hybride qui combine des crampons lames et des plus traditionnels. Mais en dépit d’être l’homme derrière les crampons à lames et des semelles hybrides, Johnston est également connu pour sa prise de position franche concernant la sécurité (ou plutôt le manque de sécurité) des lames et des crampons hybrides.

Sous les feux des projecteurs du football professionnel, il y a eu une vingtaine d’incidents où des crampons à lame ont causé des blessures considérables aux adversaires. Ces incidents nécessitent des points de suture et du temps sur le banc pour le rétablissement, mais il y a également eu des accidents évités de justesse avec des conséquences potentiellement plus graves. En 2012, Wayne Rooney a eu besoin de 10 points de suture après une collision avec les crampons d’un joueur adverse. Selon les médecins, si la coupure n’avait été que d’un millimètre plus profond, elle aurait perforé l’artère fémorale de Rooney, ce qui aurait pu lui être fatal.

Dès 2005, Sir Alex Ferguson a banni les crampons à lames à Manchester United. Il l’a fait par mesure de précaution car malgré les craintes que les crampons à lames puissent être dangereux, la FIFA a insisté sur le fait qu’ils ne l’étaient pas. Johnston et des gens partageant les mêmes idées soutiennent qu’avec une poignée d’incidents graves au niveau professionnel, il y en a d’innombrables autres au niveau des amateurs et des jeunes qui ne sont pas signalés.

En plus de la dangerosité à l’impact, on craint également que les semelles hybrides et les crampons à lames puissent être à l’origine d’une augmentation des blessures au pied, à la cheville et au genou chez les joueurs de soccer. Le concept derrière l’introduction originale des lames était de permettre aux joueurs de tourner à plus grande vitesse dans des espaces restreints. Et bien qu’efficace, il est maintenant soutenu qu’avec les forces élevées en jeu dans le corps des athlètes, ce sont les parties les plus faibles comme les ligaments du genou et les métatarses qui finissent par céder sous la pression lorsque les crampons eux-mêmes restent en place..

Le physio Michael McLaughlan, qui a mené des recherches sur les dangers des lames et a constaté de près les dommages qu’ils peuvent causer, soutient que le risque est particulièrement élevé sur les gazons artificiels:

« Le plus grand danger, c’est que les lames soient prises dans le gazon, qui est comme un tapis. Lorsque vous essayez de tourner pour changer de direction, votre pied reste planté. Vos ligaments médiaux lâcheront d’abord et ensuite le cruciate. « 

Certains passionnés de football poussent la FIFA à suivre la voie du rugby en arguant que des exigences plus spécifiques pour les chaussures des joueurs sont également requises. Mais alors que World Rugby a en effet une réglementation plus sérieuse concernant les aspects de sécurité des chaussures utilisées dans le sport, un document qu’ils mettent à jour et modifient si nécessaire, les crampons lamelle ne sont pas non plus interdites dans Rugby. Ils ne sont pas non plus interdites dans le football américain. Le football américain et le rugby ont tous deux des exigences minimales en matière de dimensions pour les crampon. Tant que les lamelles fournies correspondent à certaines dimensions, ces communautés sportives ne semblent actuellement pas s’inquiéter de l’utilisation de crampons à lame, ni pour les dommages qu’elles pourraient causer au joueur qui les porte, ni pour les blessures qu’elles pourraient causer aux autres joueurs. En fait, en particulier la communauté de rugby est beaucoup plus préoccupé par les crampons de taille insuffisante commune dans les crampons de football parfois utilisés dans leur sport.

L’industrie

L’Ultimate et Soccer sont intrinsèquement différents et l’Ultimate a environ 99% de coups de pieds en moins (n’oublions pas les célébrations!). Mais avec d’innombrables joueurs d’Ultimate portant des chaussures de football, les préoccupations pour la sécurité des joueurs en ce qui concerne les chaussures sont des préoccupations que la communauté d’Ultimate devrait partager. Après tout, les accidents arrivent.

Les géants du football adidas et Nike ont tous deux indiqué leur volonté de coopérer avec la réglementation, mais malheureusement, il n’y en a pas. Juste ces deux sociétés représentent environ 70% des chaussures de football, de sorte que leur volonté de changer aurait un impact incroyable. Malgré de nombreux accidents mettant fin à une carrière, la FIFA n’a pas bougé sur ses affirmations précédentes selon lesquelles les crampons à lame sont sûrs. Nike a indiqué qu’il y a toujours une demande, et qu’ils continueront à fournir une gamme de «solutions de traction». Adidas est également conscient de la question, mais n’a pas été aussi clair sur ses projets.

Nous avons maintenant longuement discuté des règles des crampons, y compris les règles régissant les crampons utilisées pour jouer à Ultimate. Alors la prochaine fois, il est temps d’introduire les chaussures d’Ultimate!

La Partie 5 arrive bientôt…

SOURCES

Adidas Football Boots.Adidas Football Boots, Fubra Limited.
Everything You Need to Know about Rugby Boots.Investec Rugby Academy, 21 Oct. 2016.
Football Boots – History. Footy Boots, Hedgehog Digital Limited, 9 May 2007.
Football Boots History.FootballBoots.
Football Cleats Buying Guide.Academy Sports + Outdoors.
Football Square Toe Kicking Shoe.Prokicker.com.
History of Soccer Cleats from Past, to Present.Soccer Maniak.
The Evolution of Football Shoes.FootballHistory.org.
The History of Soccer Cleats – Part 2.Golden Shoes Soccer Movie, Norman Koza Production, 14 Oct. 2013.
Byrne, Bryan. “The History of the Nike Mercurial Series.Soccer Cleats 101, 6 Feb. 2018.
Castelino, Keith. “Craig Johnston – The Inventor Who Became A Footballer.Thehardtackle.com, 22 July 2013,
Felipe. “Adidas History of Football Boots.” Footy Boots, 4 Oct. 2011
Fischer, Helmut. “History.PUMA®.
Fleenor, David. “Short History of the Soccer Cleat.Soccer365, World Soccer Shop, 20 May 2014.
Gallagher, Brenden. “The Surprising and Unexpected Evolution of Football Cleats.Complex, Complex Media Inc., 13 Sept. 2012.
Hennig, Ewald M., and Thorsten Sterzing. “The Influence of Soccer Shoe Design on Playing Performance: a Series of Biomechanical Studies.Taylor & Francis Online, 7 Apr. 2010.
kknight64. “‘Straight-on’ Kickers and a Little Bit of History.Reddit: r/nfl, 15 Oct. 2014.
Kobin, Daniel. “The Complete History of the adidas Soccer Predator.SOCCER.COM, 14 Sept. 2017.
Seitz, Markus, and Klaus Wollny. “Synthetic MaterialsFootball and Technology, Deutsches Patent- Und Markenamt. 22 Feb. 2013.
Seitz, Markus, and Klaus Wollny. “Football FootwearFootball and Technology, Deutsches Patent- Und Markenamt. 22 Feb. 2013.
Simkin, John. “Football Boots.Spartacus Educational, Spartacus Educational Publishers Ltd., Aug. 2014.
Wisewell, Aaron. The Rugby Coach. Askone International.

L’Histoire des crampons d’Ultimate : Partie 3

Chez TOKAY, on aime vraiment les crampons. En attendant le lancement des nôtres, jetons un coup d’œil à leur histoire fascinante.

PARTIE 1 – Le savoir-faire des cordonniers (de la première apparition des chaussures de football au début du XX° siècle)
PARTIE 2 – La genèse des marques (la première moitié du XX° siècle)
PARTIE 3 – L’innovation après-guerre (développement des crampons depuis 1940)
PARTIE 4 – Règles, réglementation et industrie
PARTIE 5 – Les premiers crampons d’Ultimate

PARTIE 3 – L’INNOVATION APRÈS-GUERRE

Bien que les crampons existent depuis plus de 400 ans, ce n’est qu’à la fin des années 1940 et à la fin de la Seconde Guerre mondiale que le développement des crampons a vraiment atteint son rythme de croisière. Le design, les matériaux et les développements technologiques d’après-guerre ont révolutionné les crampons, renforçant ainsi la performance de la chaussure plus que jamais auparavant.

La tige s’abaisse

Le développement des crampons jusque dans les années 1940 était largement axé sur la semelle de la chaussure. Mais avec la fin de la Seconde Guerre mondiale, la tige a finalement eu l’occasion d’évoluer et de s’améliorer. La tige étant la partie supérieure de la chaussure.

La visibilité mondiale du football a été un facteur important dans le développement de la tige. Comme les voyages en avion sont devenus plus abordables, les matches internationaux sont devenus plus courants et le monde entier a été impressionné par l’agilité et le jeu de jambes des joueurs sud-américains. Ces joueurs préféraient une chaussure plus semblable à une pantoufle, des modèles bas qui offraient à l’utilisateur plus d’agilité que le crampon en forme de botte encore porté en Europe à l’époque.

La conception des crampons vise toujours à maximiser la protection, la performance et le style. Les bottes d’antan assuraient la protection du porteur, mais elles laissaient beaucoup à désirer en termes de performance (et sans doute aussi de style). A partir du moment ou l’accent a été mis sur ces chaussons portés par les joueurs de football sud-américains, l’attention de l’industrie s’est déplacée d’une chaussure de football à la coupe basse.

Chaussure de foot Adidas World Cup de 1954 à tige basse

En rugby cependant, en raison de la grande demande physique du sport, la protection reste un aspect important du design. Alors que la protection de la cheville dans les crampons de football a pratiquement disparu, les crampons de rugby conservent leur niveau élevé de protection de la cheville traditionnelle ainsi qu’une construction plus lourde. Semblables aux joueurs de football américain, les joueurs de rugby opteront pour des crampons en fonction de leur position, avec des accessoires et des avants optant pour la protection des crampons de rugby traditionnels tandis que ceux qui jouent des positions offensives opteront pour l’agilité offerte par les crampons de foot.

Des crampons plus légers

L’avènement des tiges basses au football et même au rugby reflète un objectif général à partir des années 1940: rendre les crampons plus légers et plus flexibles afin de rendre les joueurs plus rapides et plus agiles.

Les crampons légers ont été largement rendus possibles par les évolutions des matériaux et des méthodes de production. Les matériaux synthétiques ont permis à la chaussure entière d’être plus légère, mais aussi plus forte et avec une meilleure traction. N’oublions pas que les crampons étaient avant généralement faits entièrement en cuir : la tige, les crampons et la semelle. Alors que les crampons en cuir véritable absorbent l’humidité pendant l’utilisation et deviennent donc plus lourds, les matériaux synthétiques résistants à l’eau restent légers. De même, malgré la construction robuste de chaussures de rugby pour fournir une protection aux joueurs, un passage aux crampons en acier et en aluminium ainsi que des semelles synthétiques a également diminué le poids des chaussures de rugby. En football particulièrement, le passage du cui au synthétique ont accéléré le sport lui-même, les joueurs n’étant plus ralentis pas des chaussures alourdies par l’eau ou leurs vêtements imprégnés de sueur.

semelles en polyamide de 1958 (gauche) et aux alentours de 1978 (droite)
La semelle à droite utilise des éléments de renfort et des parties en injection directe.

L’usage de matériaux synthétiques a été étudié pour les semelles à partir de 1954. La chaussure présentée ci-dessus à gauche a une semelle en nylon et était portée pendant la coupe du monde de 1958. Bien que léger, le nylon avait tendance à craquer du fait de sa faible flexibilité. Pour augmenter la flexibilité, le nylon fut remplacé ou mélangé avec des plastiques plus flexibles comme le polyamide ou le polyuréthane. Des modifications furent également apportées à la structure en ajoutant des éléments de renfort et des éléments moulés qui apportent de l’élasticité et un effet ressort à la semelle. LEs techniques d’injection adoptées dans les années 70 ont aussi permit de remplacer les crampons en cuir et en bois par des plastiques résistant à l’abrasion.

Adidas Copa Mundial, Puma King, Nike Mercurial

Cependant, le cuir n’a pas été entièrement oublié, avec les tiges des crampons de football les plus populaires d’Adidas et de Puma fabriqués en cuir, la Copa Mundial de 1979 et le King Puma de 1966, avec du cuir de kangourou dans le cas de la Copa Mundial. Le poids des crampons a atteint de nouveaux records avec l’une des premières incursions du jeune Nike dans la conception du crampon de football: la Nike Mercurial de 1998 avec un poids de seulement 200 grammes. La Nike Mercurial a également été la première chaussure de qualité supérieure en cuir synthétique. Les meilleurs fabricants de crampons de soccer sur le marché aujourd’hui – Adidas et Nike – produisent tous deux des crampons de haute qualité avec des tiges synthétiques plutôt que des tiges en cuir.

Le mouvement de l’industrie vers des conceptions plus légères n’était pas sans opposition au début. Certains joueurs s’accrochaient à leurs bottes lourdes de plus en plus démodées, préférant la puissance supplémentaire dans leurs coups de pied offerts par leurs semelles plus lourdes. Beaucoup plus de joueurs préféraient les nouvelles chaussures plus légères, les créditant d’être en mesure de courir plus vite et d’avoir un meilleur contrôle de la balle.

Une réticence similaire à changer pourrait être vu dans le football américain. Dans ce cas, au lieu de s’opposer à un crampon de poids plus léger, le football américain a résisté à un changement de style de frappe qui a conduit à un changement critique dans la conception des crampons.

L’Importance du toucher de balle

Quelque chose que le football américain, le football et le rugby ont tous en commun dans une mesure plus ou moins grande est le besoin de contrôler et de taper dans la balle avec ses pieds. Une exigence de conception qui peut être oubliée quand on parle d’Ultimate.

Dans le football américain, les joueurs avaient l’habitude de taper le ballon avec leurs orteils dans un style «straight-on» et les kickers des crampons portaient la même méthodologie: le bout de leurs chaussures étaient carré plutôt que arrondi. Alors que le football commençait à être mieux connu aux États-Unis, une méthodologie de coups de pied de style football commença à s’infiltrer progressivement dans le football américain. Malgré un scepticisme généralisé au sujet de cette nouvelle mode, les joueurs de style football ont lentement commencé à faire leurs preuves sur leurs homologues à coups de pieds droits et la chaussure à bottillons à pointes carrées est donc tombée en disgrâce. Les coups de pied droits ont disparu de la NFL, mais quelques kickers directs restent actifs au lycée et même au niveau collégial. Et ces chaussures carrées? Ne craignez pas, ceux-là aussi sont toujours disponibles; comme la chaussure Strider Square-Toe Kicking ci-dessous.

La Strider : un chaussure moderne au bout carré

Naturellement, les crampons de soccer ont également connu une amélioration du contrôle du ballon et de la capacité à donner des coups de pied, mais concentrés entièrement sur la partie supérieure. L’ancien joueur Craig Johnston a passé une partie importante des années 1980 à développer une zone améliorée avec laquelle les joueurs entrent en contact avec la balle lorsqu’ils sont frappés, d’abord en attachant du matériel de ping-pong à la partie supérieure des crampons. Les résultats de son prototypage ont finalement été achetés par Adidas et mis sur le marché en 1994 dans la Predator, un crampon spécifiquement conçu pour améliorer la puissance, le contrôle, les changements d’appuis et la précision. La Predator a été redessinée à plusieurs reprises par Adidas au cours des deux décennies suivantes et a été remise sur le marché l’année dernière, bien que les trois bandes aient été sacrément modifiées entre temps!

Antoine, les designer qui a dessiné nos chaussures spécifiques pour l’Ultimate, faisait en fait partie de l’équipe qui a développé la adidas Predator Accelerator. Ces crampons ont été mis sur le marché en 1998 pour la coupe du monde en France et portés par Zinédine Zidane, qui a marqué deux fois en finale, sécurisant la victoire de la France sur le Brésil. Antoine est toujours fier d’avoir pu participer à sa manière à cette victoire!

Predator, Predator accelerator, Predator accelerator revue par David Beckham

Malgré le succès du Predator dans ses nombreuses itérations et le fait que la conception des crampons peut considérablement affecter la vitesse de frappe et la précision des crampons, de nombreux joueurs de football sont plus emballés par le design que par la rapidité et la précision. Et en ce qui concerne l’Ultimate Frisbee, ces aspects ne sont pas pertinents de toute façon … on passe donc à la suite!

Jusqu’à présent dans leur histoire, les crampons ont connu des évolutions significatives. Évoluant d’une lourde botte de travail en cuir (ces chaussures au bout renforcé en métal pèsent tout de même leur poids) vers une chaussure incroyablement légère, en matières synthétiques et dédiées au sport. Mais il reste des changements à venir!

PARTIE 4 à venir…

SOURCES (en anglais) :

Adidas Football Boots.Adidas Football Boots, Fubra Limited.
Everything You Need to Know about Rugby Boots.Investec Rugby Academy, 21 Oct. 2016.
Football Boots – History. Footy Boots, Hedgehog Digital Limited, 9 May 2007.
Football Boots History.FootballBoots.
Football Cleats Buying Guide.Academy Sports + Outdoors.
Football Square Toe Kicking Shoe.Prokicker.com.
History of Soccer Cleats from Past, to Present.Soccer Maniak.
The Evolution of Football Shoes.FootballHistory.org.
The History of Soccer Cleats – Part 2.Golden Shoes Soccer Movie, Norman Koza Production, 14 Oct. 2013.
Byrne, Bryan. “The History of the Nike Mercurial Series.Soccer Cleats 101, 6 Feb. 2018.
Castelino, Keith. “Craig Johnston – The Inventor Who Became A Footballer.Thehardtackle.com, 22 July 2013,
Felipe. “Adidas History of Football Boots.” Footy Boots, 4 Oct. 2011
Fischer, Helmut. “History.PUMA®.
Fleenor, David. “Short History of the Soccer Cleat.Soccer365, World Soccer Shop, 20 May 2014.
Gallagher, Brenden. “The Surprising and Unexpected Evolution of Football Cleats.Complex, Complex Media Inc., 13 Sept. 2012.
Hennig, Ewald M., and Thorsten Sterzing. “The Influence of Soccer Shoe Design on Playing Performance: a Series of Biomechanical Studies.Taylor & Francis Online, 7 Apr. 2010.
kknight64. “‘Straight-on’ Kickers and a Little Bit of History.Reddit: r/nfl, 15 Oct. 2014.
Kobin, Daniel. “The Complete History of the adidas Soccer Predator.SOCCER.COM, 14 Sept. 2017.
Seitz, Markus, and Klaus Wollny. “Synthetic MaterialsFootball and Technology, Deutsches Patent- Und Markenamt. 22 Feb. 2013.
Seitz, Markus, and Klaus Wollny. “Football FootwearFootball and Technology, Deutsches Patent- Und Markenamt. 22 Feb. 2013.
Simkin, John. “Football Boots.Spartacus Educational, Spartacus Educational Publishers Ltd., Aug. 2014.
Wisewell, Aaron. The Rugby Coach. Askone International.

L’Histoire des crampons d’Ultimate : Partie 2

Chez TOKAY, on aime vraiment les crampons. En attendant le lancement des nôtres, jetons un coup d’œil à leur histoire fascinante.

PARTIE 1 – Le savoir-faire des cordonniers (de la première apparition des chaussures de football au début du XX° siècle)
PARTIE 2 – La genèse des marques (la première moitié du XX° siècle)
PARTIE 3 – L’innovation après-guerre (développement des crampons depuis 1940)
PARTIE 4 – Règles, réglementation et industrie
PARTIE 5 – Les premiers crampons d’Ultimate

PARTIE 2 – LA GENESE DES MARQUES

Comme tu as pu le lire dans la partie 1, la fin du XIX° siècle a vu l’apparition de crampons sur les chaussures de travail, et leur régulation. Ce développement a transformé ces chaussures de travail en chaussures à crampons. Celles-ci, avec leur coupe au dessus de la cheville et leurs crampons cloués, ont rapidement quitté les ateliers des cordonniers pour les usines des futures marques qui allaient créer le marché des chaussures de sport. Le début du XX° siècle vit apparaître quelques grands noms et, bien qu’initialement la chaussure évolua peu en soi, ces marques introduisent de nouveaux éléments comme les crampons vissés.

Le football était un sport populaire pendant et entre les deux guerres, et des marques que l’on connaît encore aujourd’hui (telles que Gola, Valsport ou Hummel) entrèrent en circulation à cette période. Gola, fondée en 1905, fournit même des chaussures à l’armée anglaise pendant la seconde guerre mondiale. D’autres marques comme Umbro ou Canterbury furent également fondées au début du XX° siècle, même si elles ne se mirent à produire des chaussures de sport spécialisées que bien plus tard.

L’usine de chaussures des frères Dasslers, fondée en 1920, fabriquait aussi des chaussures de football, bien qu’elle fût tout d’abord reconnue pour ses chaussures de sprint. Les pointes Dassler furent portées entre autres par Jesse Owens aux jeux olympiques de 1936, un grand coup pour l’entreprise. Des désaccords entre les deux frères mirent fin prématurément à l’entreprise qui fut dissoute peu après la seconde guerre mondiale. La raison la plus probable de cette séparation est que Rudolf fut faussement accusé de faire partie des SS, alors que celui-ci soupçonnait son frère d’être derrière cette accusation. Cependant les deux frères continuèrent à fabriquer des chaussures de football. Rudolf Dassler fonda Puma en 1948 et Adolf “Adi” Dassler fonda adidas en 1949. Les deux entreprises étaient basées dans la ville de Herzogenaurach, qui resta longtemps divisée par cette compétition. La ville a même deux équipes de football, l’une traditionnellement sponsorisée par adidas et l’autre par Puma. Ces tensions divisèrent la ville jusqu’à la mort des deux frères dans les années 70.

Le fondateur d’adidas Adi Dassler (à gauche), le fondateur de Puma Rudolf Dassler (centre) et l’usine de chaussure des frères Dassler (à droite)

Dans le débat sur l’histoire des crampons, adidas est souvent considéré comme le premier fabricant de crampons remplaçables et interchangeables. Bien que ce ne soit pas vrai, cette croyance vient de l’implication d’Adi Dassler dans la victoire de l’Allemagne de l’Est sur la Hongrie lors de la coupe du monde de 1954. La finale eut lieu sous de fortes pluies, rendant le terrain incroyablement glissant. En tant que responsable des équipements de l’équipe d’Allemagne, Adi fut capable de changer tous les crampons de l’équipe à la mi-temps. A cette époque changer des crampons prenait un certain temps et ne se faisait que pour les réparer, pas pour adapter la semelle au terrain. Les Hongrois qui ne purent pas changer leurs crampons finirent la finale sur de courts crampons de liège cloués.

Bien que cette histoire soit considérée comme l’origine des crampons vissés, de nombreux brevets avaient été déposés lors des 30 années précédentes. Un brevet allemand de 1925, un français de 1924, un brevet américain de 1922 et un brevet anglais de 1921. Ces brevets étaient plutôt destinés à la réparation et ce fut Adi Dassler qui améliora la méthode avec un ancrage plus solide dans la chaussure.

La chaussure de la coupe du monde 1954 et les illustrations du brevet d’Adi Dassler de 1953

Pendant ce temps, aux USA, le passage des chaussures de cordonniers aux chaussures de marque fut encore plus marquée par l’apparition des crampons interchangeables. Ici c’est John T. Riddell qui est crédité de l’invention des crampons interchangeables. A l’origine les crampons utilisés pour le football américain étaient similaires à ceux utilisés pour le football ou le rugby. En tant que coach de l’équipe universitaire d’Evanston Township, Riddell devait souvent faire avec les limites des chaussures en cuir de l’époque. L’école dépendait du même cordonnier que la Northwestern University pour faire changer ses crampons, qui n’était régulièrement pas capable de fournir les chaussures à temps pour le début du match. A cette époque en effet il était déjà d’usage aux Etats-unis de changer les crampons en fonction du type de terrain. Pour se libérer de cette dépendance, John T. Riddell inventa, ou du moins développa, des crampons interchangeables.

Croquis du brevet de Riddell de 1922

Le succès de ses crampons interchangeables poussa Riddell à lancer son entreprise, aujourd’hui plus connue pour ses casques. Les innovations de Riddell en matière de crampons ne s’arrêta pas ici. Il développa également l’Action Last. La forme, ou last en anglais est la pièce de plastique sur laquelle la chaussure est montée et qui lui donne sa forme. Alors que les chaussures de football américain étaient fabriquées sur des formes de chaussures de ville, l’Action last de Riddell donnait à la chaussure une forme plus active.

Les premiers crampons Riddell (gauche) et les crampons pour terrains boueux de Pipal (droite)

Un autre innovateur dans le domaine des crampons de football américain fût Joseph Pipal, qui révolutionna également le sport au passage. En 1913, Pipal introduisit les passes latérales au football américain. A cette époque son ancêtre, le rugby, menaçait de remplacer le football américain. L’introduction par Pipal des passes latérales, un mouvement fréquent au rugby, est considéré comme un des éléments qui a sauvé le jeune sport. Plus tard, dans les années 30, Pipal inventa des crampons spéciaux pour la boue.

Les premiers développements des chaussures à crampons furent principalement orientés sur les semelles et les crampons eux-mêmes. Les tiges (terme technique désignant le chausson) en cuir n’évoluèrent que peu dans la première moitié du 20° siècle. Mais à partir des années 50, une attention particulière permit d’augmenter leurs performances et améliorer nos chaussures dans leur intégralité.

Partie 3 à venir…

SOURCES (en anglais) :

Adidas Football Boots.” Adidas Football Boots, Fubra Limited.
Bang, Anna. “Gola | Born In Britain.” Volt Café, Volt Magazine, 14 June 2013.
Burwell, Fred. “Fridays with Fred: Beloiter Invents the Lateral Pass.” The Terrarium, Beloit College, 27 Sept. 2013.
Dassler Brothers Shoe Factory.” The Herzogenaurach Story, 30 Mar. 2015.
Gallagher, Brenden. “The Surprising and Unexpected Evolution of Football Cleats.” Complex, Complex Media Inc., 13 Sept. 2012.
History.” Riddell.
Riddell, John Tate. Athletic Shoe. 12 Oct. 1926.
Seitz, Markus, and Klaus Wollny. “Studs.” Football and Technology, Deutsches Patent- Und Markenamt, 29 Feb. 2016.
The History of Soccer Cleats – Part 1.” 
Golden Shoes Soccer Movie, Norman Koza Production, 11 Oct. 2013.
Woods, Jerry. “John Tate Riddell.” Genealogy.com, 10 Dec. 2006.